Objectifs

Transformer la gouvernance de l'enseignement supérieur pour l'égalité des sexes en Méditerranée

Le projet "WE4LEAD – Women’s Empowerment for LEADership and Equity in Higher Education Institutions" promeut l'égalité des sexes dans les établissements d'enseignement supérieur de la région méditerranéenne, en se concentrant sur l'amélioration de l'accès des femmes aux postes de décision les plus élevés. Le projet s'aligne sur le programme Erasmus+ de renforcement des capacités dans l'enseignement supérieur et sur les objectifs de développement durable, en particulier l'l’Objectif de développement durable 5 (ODD 5) d’« Agenda 2030 » de l’Organisation des nations unies (ONU). Il vise à introduire des outils et des méthodes de mesure de l'égalité des sexes et à étendre ses réalisations à d'autres établissements d'enseignement supérieur et à leur environnement social et économique.

Savoir Plus

Thumbnail 1

Présentation du projet WE4LEAD

Thumbnail 2

Projection - Co-porteurs

Thumbnail 3

Projection - Partenaires

Thumbnail 4

WE4LEAD - Rôle Social

Partnenaires

9 universités partnenaires et un réseau associé

Coordinateur:
Université Aix-Marseille

Co-porteurs Gestion du projet
Université Aix-Marseille
et Université Libanaise

Co-financé par:
l'Union Européenne

Activités et Nouvelles

Réunion de coordination à lUniversité de Sousse, pour discuter de la gestion du projet, de l'assurance qualité, de la communication, de l'évaluation des données sur le genre et de la formation, favorisant ainsi une collaboration fructueuse entre les partenaires.

La journée de lancement du projet WE4LEAD, organisée durant la semaine allant du 11 jusqu'au 15 Décember 2023 par les universités des pays participants, a été un grand succès.

Formation aux Recrutements et Promotions sans stéréotypes de genre du 25 – 26 janvier 2024, Sousse et 29 – 30 janvier 2024, Marseille

CONTACT

Nous contacter

Email
we4lead(at)univ-amu.fr


WE4LEAD


Ce projet a été Co-financé par l'Union Européenne. Cette publication n’engage que son auteur et la commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.